• GP Series next round
  • GP series F2 68 affiche

3ème manche des GP Series F2 68 à Monaco !

Voici le briefing avec plein d'appels à la prudence:

  • Le niveau de difficulté de ce circuit avec les F2 est élevé, soyez prudent et vigilant !
  • Respectez les drapeaux jaunes ! ralentissez ! plusieurs endroits du circuit sont propices au sur accident
  • Rappel: il est interdit de doubler lorsque vous êtes sous drapeau jaune
  • Rappel: facilitez le passage lorsque vous êtes sous drapeau bleu au moment propice
  • Le premier arrivé ne sera pas forcément le plus rapide mais le plus fiable, encore plus que jamais ici
  • Pas d'excès de zèle sur les premiers tours, ce ne sont pas des monoplaces modernes avec lesquelles on peut se glisser n'importe où et n'importe comment
  • Il y a peu d'endroits pour doubler: armez vous de patience
  • Les F2 68 sont fragiles, il est facile de devoir piloter le volant en travers avec un train instable: cela pour insister encore une fois sur la prudence et tous les points précédents
  • ...Fragiles et les réparations longues !
  • Pour repérer au plus vite les accidents en piste, affichez les labels des voitures (touche Tab)
  • Encore une fois, l'utilisation de Spotter ou de Crew Chief est conseillée

De plus:

  • Pour une entrée dans les pits: il faut absolument appeler les pits, cela va afficher votre position d'arrêt, il n'y a pas d'entrée ou de sortie de pits
  • Vous pouvez repérer votre pit en faisant un appel factice aux pits durant la course
  • Pas de feux pour donner le départ: le départ est donné par les commissaires et leur drapeau en bord de piste
  • Merci d'être présent sur teamspeak ! même sans micro

A ce soir !

On se lance ! retrouvez les F2 68 à la rentrée pour une championnat représentatif du championnat européen de F2 en 1969.

Les F2 68 sont un compromis adéquat en prise en main et vitesse.

Toutes les infos à venir !

Las des circuits de F1? à partir du 18 mars, venez concourir à bord de la McLaren M23 du Studio 397 sur les circuits F5000 des championnats 1977 australiens, américains et anglais pour 7 manches. Certains sont connus, comme Brands Hatch et Laguna Seca, d'autres moins, comme Barbagallo au tracé court et rapide, à découvrir.

ODS prolonge donc le plaisir des F1 76 avec la McLaren M23 qui fut peu présente sur la saison précédente des Grand Prix Series.

Briefing

Inscription

Un peu d'histoire: la McLaren M23 en F5000

McLaren M23 : 3 titres de F1 et une fin de vie en F5000 aux antipodes…

Lancée en 1973, la McLaren M23 gagne le titre mondial pilote et constructeur en 1974 aux mains de Emerson Fittipaldi. Elle permettra également à James Hunt de remporter le titre pilote 1976. Mais elle est en fin de vie en F1.

La même année, un châssis de M23 racheté par Budget Racing Team sera équipé d’un moteur V8 Leyland P76 et confié à John Mac Cormack pour les Championnats F5000 « Peter Stuyvesant et Rothmans » australien et néo-zelandais.


Il obtiendra quelques places d’honneur entre 1976 et 1978 sans jamais gagner une course. C’est apparemment le seul châssis M23 engagé dans ces  épreuves. Ses principaux concurrents étaient les Lola T332/3, les Chevron B37 et autres Brabham et March. En utilisant des moteurs « péchus » issus de la série la F5000 a permis de faire rouler des châssis pointus pour des budgets raisonnables, permettant ainsi à de nombreux pilotes anglo-saxons de se préparer pour le prestigieux F1 circus.

McLaren M23 à moteur Leyland P76 de John McCormack, championnat F5000 Rothmans 1977

Un tour du circuit de Barbagallo en Formula Vee

6ème et dernière manche pour les GP Series qui sera déroulera à Watkins Glen sur le tracé long et sans chicane.

Le championnat n'est pas encore joué entre David Vanmullem (3 victoires et 103pts), Badboy (95pts) et Mike Froom (2 victoires et 81pts). Pour le moment, David est le plus rapide aux essais, cela peut changer d'ici lundi soir.

40 tours (soit 217km) seront à couvrir pour les concurrents.

Inscription Grand Prix des Etats-Unis

Hunt, hunt, hunt !


Avant dernier Grand Prix de la saison de F1 en 1976, James Hunt domine tout le week-end: pôle pôsition, meilleur temps en course et victoire ! il rattrape ainsi Niki Lauda au général, seuls 3 points les séparent.

Le Watkins Glen a vu cette année là les pilotes français et francophones abandonner:

  • Patrick Depailler, Tyrell: déconnexion d'une tubulure d'essence
  • Jacky Ickx, Ensing: Sortie de piste, sa F1 termine sur la piste coupée en deux, en feu. Blessé et légèrement brûlé, Jacky Ickx est transporté à l'hopital, sa saison est terminé.
  • Jacques Laffite, Ligier: alors 4eme, son pneu arrière gauche éclate.
  • Henri Pescarolo: dernier à 10 tours, il ne sera pas classé.
  • Seul Jean Pierre Jarier termine à la 10 place. A l'arrêt au moment du départ, sa batterie est changée, il part ainsi avec 1min de retard.

Source: http://www.statsf1.com/

5eme manche lundi prochain au japon, sortez vos parapluies !

Le Grand Prix du Japon se déroulera lundi non pas à Fuji mais à Suzuka pour 30 tours, la pluie pourrait y faire son apparition.

Grand Prix du Japon 1976, le sacre de James Hunt !

4eme Grand Prix pour Niki Lauda depuis son accident grave en Allemagne en août, il devance de 3 points James Hunt au classement général. Le Grand Prix du Japon s'annonce donc décisif pour le titre.

Cette dernière manche tard dans l'année est à Fuji pour la première fois, une pluie dilluvienne retarde le départ qui sera finalement donné (le grand prix est mondialement télévisé !) sur une piste complètement détrempée. Niki Lauda abandonnera après 2 tours étant donné les conditions, mais le Grand Prix continue, James Hunt doit simplement marquer 4 points pour devenir champion et donc doit finir au moins 3eme.

Plusieurs rebondissements en course dont une crevaison metteront en doute James Hunt, si bien qu'il croyait avoir perdu le titre après l'arrivée !. Pendant que Niki Lauda repart tranquillement du Japon en avion vers l'italie, James Hunt fête son titre à la bière.

A voir la vidéo d'un résumé du Grand Prix de 1976, remarquez les gerbes d'eau au départ !

Sources:

http://www.statsf1.com/fr/1976/japon.aspx

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Prix_automobile_du_Japon_1976

Après le long et sinueux enfer vert, direction le Canada au circuit Mosport, les 7 finisseurs de l'enfer vert vont pouvoir retrouver un beau peloton de pilote frais prêts à en découdre.

Cette fois-ci pas de retour historique, mais juste quelques consignes au pilotes:

- Comme d'habitude, vous pouvez tout perdre sur un départ trop téméraire ! vous avez 1h de course en tout pour se faire (50 tours pour le Mosport), sinon soyez juste plus rapide durant les qualifs !

- En ce sens, un avertissement est donné à Greg Hunt pour son départ risqué et sa non maitrise de sa F1 au départ du Grand Prix d'Allemagne.

- Erratum sur le briefing générale: il n'y a pas de ravitaillement interdit. Ceci était du à une mauvaise appréciation de notre part. Sachez qu'en 1976, les F1 pouvaient ravitailler, seulement un tel ravitaillement n'avait pas d'intérêt.

- Si vous avez un soucis pour vous connecter au serveur Teamspeak, vérifiez bien que l'adresse renseignée soit ts.old-drivers-spirit.fr:9999 !